Partenariat au beau fixe entre les institutions de Médiateur du Niger et de la Turquie

Sur invitation de son frère et ami le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga, M. Seref Malkoc, Médiateur de la Turquie, a effectué une visite d’amitié et de travail de 72 heures à Niamey du 26 au 28 février 2018.

Ravi de l’accueil et de la chaleureuse hospitalité dont il a fait l’objet lui et toute sa délégation, Le Médiateur de la Turquie a adressé au Médiateur de la République du Niger une lettre de remerciements à son hôte pour l’excellent programme réalisé au cours de son séjour au Niger.

Le programme a été rempli d’échanges entre les représentants des deux institutions, de rencontres avec des hautes autorités du Niger en l’occurrence le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre et des visites des réalisations turques au Niger.

La cerise sur le gâteau fut  la médaille de Commandeur dans l’ordre du Mérite du Niger qui a été décernée à M. Seref  Malkoc  par le Président de la République, SEM Mahamadou Issoufou au cours de la soirée de gala organsinée à l’hôtel Gaweye, par Me Ali Sirfi à l’intention de son hôte.

Le Médiateur de la Turquie qui n’est pas resté insensible à tant d’honneurs à son égard, a exprimé toute sa gratitude au peuple nigérien au premier rang duquel le Président de la République pour toutes ces marques d’attentions dont ils furent objets au cours de leur séjour au Niger.

Seref Malkoc n’a pas manqué de rappeler dans sa lettre de remerciement aux autorités nigériennes, les liens historiques qui unissent les deux peuples et reste convaincu que ces liens ne pourraient que se renforcer d’avantage, à l’occasion de telles visites, voyages d’études ou de projets mutuels entre les deux institutions de Médiateur.

Pour terminer le Médiateur de la Turquie a exprimé le vœu de poursuivre les échanges entre son institution et celle du Médiateur de la République du Niger conformément au Mémorandum d’entente signé entre les deux institutions suite à la visite de travail effectuée par Me Ali Sirfi en Décembre 2017 à Ankara.

Le mémorandum  d’entente définit le cadre de partenariat entre les deux institutions ou celles-ci déclarent leur volonté d’œuvrer pour le développement d’une coopération fructueuse dans le sens de leurs aspirations mutuelles et de leurs intérêts communs. Elle a pour objet de définir le cadre de cette coopération ainsi que les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par les deux institutions.

Le Mémorandum s’établit sur deux principaux axes :

  • Domaine de coopération
  • Programme d’activités

Le domaine de coopération renferme sept points à savoir :

  • l’échange des réclamations et des plaintes formulées par des personnes physiques ou morales des deux pays.
  • À cet effet, les deux institutions offriront tout supports disponibles dans le cadre de leurs compétences ;
  • L’organisation de formation, de visites d’étude et d’autres activités de soutien ;
  • la concertation pour consolider et coordonner les actions et les positions des deux institutions au sein des instances régionales et internationales ;

En outre, chacune des deux institutions s’engage à faire bénéficier l’autre de ses relations de coopération avec les organismes nationaux, régionaux et internationaux ;

Cellule communication du Médiateur de la République