Rencontre d'échanges entre le Médiateur de la République et le Comité Directeur de l'USN : Me Ali Sirfi Maïga à l'écoute des préoccupations des scolaires

Le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maïga a rencontré, hier matin, au siège de l'Union des scolaires nigériens (USN), le Comité Directeur (CD) de ladite structure. Cette rencontre intervient un jour après celle qu'il a eue avec le Syndicat des Enseignants et Chercheurs du Supérieur (SNECS).
L'objectif poursuivi à travers ces consultations est d'écouter les enseignants chercheurs et les scolaires nigériens sur les motifs de leurs grèves. Ces échanges entre le Médiateur et les scolaires prouve une fois de plus l'engagement et la détermination de Me Ali Sirfi Maiga d'instaurer un climat de dialogue entre les organisations socioprofessionnelles et syndicales et son Institution d'une part et entre ces organisations et les autorités en charge de l'éducation d'autre part. La rencontre s'est déroulée en présence du Directeur de cabinet, de la Secrétaire générale du Cabinet du Médiateur de la République et des cadres de l'Institution mais aussi des membres du CD/USN et des représentants des différentes sections de l'USN présentes à Niamey.
La rencontre a été marquée par deux interventions : celle du

Médiateur de la République et celle du Secrétaire général de l'USN. Intervenu en premier pour situer l'objectif de son déplacement, Me Ali Sirfi Maïga a, tout d'abord, précisé qu'il s'est autosaisi, conformément à ses prérogatives, de la situation née des grèves des scolaires. Il dit suivre avec intérêt les différentes sorties médiatiques et les mots d'ordre des scolaires. « C'est pourquoi je suis venu vous écouter et comprendre ce qui se passe », a-t-il dit. Le Médiateur de la République a aussi dit qu'il n'est pas venu avec des solutions aux problèmes des scolaires ou des promesses mais juste pour écouter les responsables de l'USN et échanger avec eux. Prenant la parole par la suite, le Secrétaire général de l'USN, Ousseini Sambo Soumana, a salué au nom des scolaires nigériens, et remercié le Médiateur pour son déplacement vers eux et pour l'intérêt qu'il a accordé à leur préoccupation.
Le SG du CD/USN a indiqué que l'USN se sent honorée de cette visite du Médiateur d'autant plus que c'est la première fois qu'une autorité publique ou académique de ce rang vient vers eux pour les écouter. Parlant des raisons de leurs grèves, Ousseini Sambo Soumana a cité la non-satisfaction de leur plate-forme revendicative par les autorités en charge de l'éducation. Ces revendications sont de plusieurs ordres, a-t-il souligné. Il s'agit entre autres des problèmes académiques liés aux retards dans l'exécution des différents programmes académiques dans les universités ; le retard dans l'exécution de plusieurs chantiers dans les universités et certains établissements scolaires à l'intérieur du pays ; le blocage de la contre signature des diplômes des élèves des instituts et écoles professionnels etc.
Au plan social, les revendications des scolaires concernent le non-paiement de la bourse du troisième trimestre et les frais de scolarité des étudiants de certaines universités au Niger comme à l'extérieur ; le non-paiement de l'aide sociale accordée aux étudiants des universités publiques ; etc. Au terme de son intervention, le SG du CD/USN a informé le Médiateur qu'à leur niveau, le mot d'ordre n'est pas levé mais suspendu pour donner une chance au dialogue. « Depuis le dernier congrès de l'organisation tenu à Mirhya, l'USN s'est inscrite dans la logique de promouvoir le dialogue dans toutes les revendications », a souligné le SG du CD/USN. Cependant, Ousseini Sambo Soumana déplore le comportement des autorités politiques et académiques qui font sourde oreille face à leurs revendications. Les représentants des autres sections de l'USN ont également pris la parole à cette occasion, pour compléter le SG de l'USN et remercier le Médiateur de la République pour l'intérêt qu'il a accordé à leurs préoccupations.
Reprenant la parole pour conclure et clôturer la rencontre, le Médiateur de la République s'est réjoui du comportement du Comité Directeur et de sa vision qui sont de nature à favoriser le dialogue. Me Ali Sirfi Maïga a précisé que toutes les revendications évoquées par le SG du CD/USN sont légitimes. Il a informé le Comité Directeur de l'USN de la mise en place d'un comité par son institution. Comité qui sera chargé d'étudier et d'évaluer les problèmes et les causes profondes qui minent l'école nigérienne. «Le Comité aura à faire des recommandations et à proposer des pistes de solutions sur lesquelles il faut travailler pour apporter une solution au problème de l'école nigérienne » a-t-il assuré. L'USN ne faisant pas partie de ce comité, le Médiateur a demandé, séance tenante, à ses interlocuteurs de transmettre le nom de leur représentant qui va siéger au sein dudit comité.
Pour finir, le Médiateur de la République et le Comité Directeur de l'USN ont tous émis le vœu de consolider les contacts et de poursuivre le dialogue en vue de solutionner les problèmes qui minent l'école dans son ensemble. « Les portes du Médiateur sont ouvertes 24H/24 pour vous en cas de besoin », a conclu Me Ali Sirfi Maiga. Pour sa part, le SG du CD/USN s'est dit très satisfait et optimiste par rapport aux résultats qui sortiront de ces consultations.

Ali Maman(onep)
www.lesahel.org

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir